SOCODA: Le Président du Conseil d’Administration accusé de falsification des statuts

Faux et usage en écriture et falsification des statuts de l’entreprise, ce sont là les charges que l’artiste, mucisien, compositeur et arrangeur Maika Munan porte contre le Président du Conseil d’Administration de la Société Congolaise des Droits d’Auteurs et des droits voisins, en sigle SOCODA, Vercky Kiamuangana.


« Jusqu’à quand les artistes vont continuer à subir ce genre de hold up, comment la structure qui protégè leurs œuvres va-t-elle fonctionner avec les textes de statuts falsifiés », s’est plaint celui que les kinois appellent affectueusement Maestro sur le plateau d’une télévision kinoise.

Il est monté au créneau pour dénoncer la megestion qui sévit actuellement à la tête de la SOCODA. Cette énième dénonciation de Maika Mukan intervient après une plainte déposée au parquet général près la cour d’appel de la Gombe par un collectif d’artistes.

Maika Munan confirme, preuves à l’appui, que le PCA de la SOCODA a retouché les statuts de cette société, de manière unilatérale, sans consultation, ni l’approbation de l’Assemblée générale.

« Le PCA de la SOCODA doit arrêter de s’entêter contre l’autorité tutelle. Il doit se plier aux normes et exigences de la loi, ainsi qu’aux injonctions des autorités de l’Etat. Si on y prend pas garde, cette situation va créer les germes de dysfonctionnement au sein de la SOCODA. Nous en appelons ainsi à la tenue d’une nouvelle assemblée générale afin d’élire les nouveaux dirigeants », a plaidé Maika Munan.

 

Arnold Koma

Leave a Comment